150 légionnaires débarquent à Abidjan

Publié le par sethkokohongrie

Selon nos informations exclusives, confirmée par une source militaire française à la rédaction de Koaci.com ce mardi, c'est un peu plus de 150 légionnaires qui auraient débarqués sur le sols ivoiriens et qui se trouveraient actuellement au 43ème Bima de Port Bouet. Ce corps d'armée à la réputation internationale serait positionné en Côte d'Ivoire en renfort militaire compte tenu de la dégradation sécuritaire et de la stigmatisation et véhémence grandissante de la France par le camp Gbagbo. Toujours selon nos informations, une panique avait gagné la garde républicaine lorsque qu'était juste évoqué le bruit (voir article de koaci.com) de la présence de la légion étrangère en Côte d'Ivoire.

Par ailleurs, le calme précaire observé ce mardi profite aux pilleurs en tout genre dans les quartiers dit "insurgés", délaissés par des populations en fuite. Les voleurs se mettent en évidence à Abobo.

Les maisons abandonnées à Abobo sont la cible des pilleurs inconnus. Des témoins affirment que plusieurs d'entre-elles ont déjà reçu la visite de ces individus.

Abandonnant tout, des familles ont foui leurs maisons à Abobo pour se mettre à l'abri des affrontements qui ont opposé la semaine dernière les forces proches de Gbagbo et les assaillants. Elles sont nombreuses dans ce cas. Des inconnus certainement des vandales profitent malheureusement de l'absence de ces dernières pour s'attaquer ç leur domicile. Plusieurs maisons ont selon des témoins déjà reçu la visite de ces individus dans le quartier d'avocatier. "la maison de mon voisin a été vidé de tout son contenu par des inconnus. Il ne reste plus rien. Je ne sais pas quelle sera sa réaction de son retour d'exil," a confié à koaci.com un habitant d'une cour commune. Ces actes de vandalismes seraient légion à Pk 18, un autre fief de Ouattara. Du moins, si l'on s'en tient au nombre de maisons pillées dans ce quartier."Les maisons saccagées et vidées de leur contenu ne se comptent plus. tellement que leur nombre évolue chaque jour que Dieu fait,"a soutenu un habitant de ce quartier. En revanche, dans les quartiers propices à Gbagbo, les populations s'adonneraient à des actes criminels, avec pour cibles les ressortissants du nord de la Côte d'Ivoire. Ce serait le cas à Aboboté où depuis ce lundi, des exactions seraient commises sur des personnes dans ce village ébrié. On dénombrerait déjà des morts à la suite des tortures.

Commenter cet article