Anaky Kobena : "Le peuple n’attend plus que la fin du pouvoir de Gbagbo"

Publié le par sethkokohongrie

Le président du Mouvement des Forces d’avenir (Mfa) a eu une rencontre, le samedi 1er mai 2010 à son siège, avec les leaders du Rassemblement des jeunes pour la démocratie et la paix (Rjdp). Anaky Kobena a expliqué à ses hôtes qui projettent de marcher le 15 mai prochain que ce qui est à l’ordre du jour, c’est le départ définitif de Gbagbo du pouvoir et non la réclamation de la tenue des élections.

Le président du Mouvement des forces d’avenir (Mfa) a, de prime abord, salué l’initiative prise par les jeunes du Rjdp de tenir une marche dite de ‘‘délivrance de la Côte d’Ivoire’’. Pour Anaky Kobena, il ne doit pas être question lors de cette manifestation d’exiger au chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, l’organisation des élections en Côte d’Ivoire, mais de lui demander de rendre le tablier. « Le brave peuple de Côte d’Ivoire se lèvera le 15 mai 2010 pour réclamer une seule chose : la fin de son calvaire et le début d’une nouvelle ère, débarrassée de Laurent Gbagbo. Cela libérera la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens et pourquoi pas Gbagbo lui-même, qui déchargé de son obsession du pouvoir, ne renaîtrait pas de nouveau ? Toute proposition de publication de la liste électorale, de distribution des cartes d’électeurs ou de fixation d’une 7è ou de 8ème date pour la tenue du premier tour de l’élection présidentielle arrivera désormais trop tard par rapport à l’attente du brave peuple de Côte d’Ivoire qui n’attend plus une élection. Le peuple de Côte d’Ivoire n’attend plus que la fin du pouvoir de Gbagbo », a martelé le député de Kouassi- Datekro qui a ajouté que ses propos engagent Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et Mabri Toikeusse. D’ailleurs, il dit avoir échangé avec le président du Pdci le vendredi 30 avril à Daoukro sur ce sujet. Sur la question du report de cette manifestation demandé par le ministre Desiré Tagro, en raison de la tenue de l’Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (Bad) à Abidjan , Anaky a fait remarquer que cela ne relève pas des prérogatives de Yayoro, de KKB, de Yao Séraphin et de Diomandé Noel. « Jeunes du Rhdp, la grande sortie populaire du 15 mai 2010 ne saurait être ni reportée, ni annulée, car nul n’a qualité pour décider au nom ou à la place du peuple. C’est trop gros pour vous. Cela ne vous regarde pas. Ne commettez pas l’erreur, d’une façon ou d’une autre, de vous mettre en déphasage avec le peuple de Côte d’Ivoire. Tenez vous à votre ligne quelle que soit l’origine des pressions », a-t-il conseillé. Avant de rassurer ses hôtes de sa présence effective à cette marche. Pour sa part, le président du Rjdp Karamoko Yayoro a exprimé sa gratitude au président du Mfa pour le soutien à leur initiative.

T.Abdoulaye

Publié dans News Abidjan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article