Audience avec le Premier Ministre / Youssouf Ouédraogo, conseiller spécial du Président de la Bad révèle : "Le climat est favorable pour le retour de la Banque en Côte d’Ivoire

Publié le par sethkokohongrie

Economie

Reçu à la primature, le vendredi 13 mai 2011, par le Premier ministre Guillaume Soro, Youssouf Ouédraogo, conseiller spécial du Président de la Bad (Banque africaine de développement) est venu traduire la solidarité « avec compensation », au Président de la République, Alassane Ouattara et au peuple de Côte d’Ivoire, de son institution, au nom de son président et au nom de l’ensemble du personnel de cette banque, pendant cette période de commémoration des trois jours de deuil national. L’occasion était également bien indiquée pour réamorcer le processus de coopération à la fois opérationnelle et institutionnelle entre la Côte d’Ivoire et la BAD. A ce niveau, Youssouf Ouédraogo a rassuré que les choses avancent. « Au moment où je vous parle, il y a une forte délégation multisectorielle de la Côte d’Ivoire qui sera à Tunis pour discuter de tous les détails qui seront mis au point », a-t-il souligné. S’agissant du retour de la Bad en terre ivoirienne, le conseiller spécial de Donald Kaberuka a fait savoir qu’un ensemble de discussions devrait être mené. Et de justifier : « Il faut faire tout cela avec à la fois les dispositions qui sont prises par le pays et avec les autres Etats membres. Mais je vous dis que le climat est très favorable pour le retour de la banque ». A la suite de ces échanges, le chef du gouvernement ivoirien a échangé avec le président de la CEI (Commission électorale indépendante). Au sortir de cette rencontre, Youssouf Bakayoko a résumé ainsi l’entretien : « Nous avons rapidement fait l’évaluation des pertes que la CEI a subies du fait des actes de vandalisme. Ensuite, nous avons évoqué les possibilités de reprise de nos activités en mettant l’accent sur la tenue des élections législatives. Il s’agissait donc d’une évocation de ces questions. Nous allons nous revoir pour aller plus au fond des choses ». Les audiences du Premier ministre Guillaume Soro se sont achevées par un rendez-vous avec Bouraïma Badini, représentant spécial du facilitateur dans le cadre de l’APO (Accord politique de Ouagadougou). L’envoyé du Président Blaise Compaoré a indiqué que les discussions ont tourné essentiellement autour d’une redynamisation de l’APO afin d’aider la Côte d’Ivoire à retrouver la paix et la quiétude pour son développement.

R. Dibi

  source : Abidjan.net

 

Commenter cet article