Boribana ou la fin des reculades

Publié le par sethkokohongrie

Pour Laurent Gbagbo et le FPI, c'est boribana ou la fin des reculades. Depuis 2005, ils courent, ils reculent, pour ne pas organiser les élections et risquer de déguerpir du palais présidentiel. Ils ont été forcés de les organiser pour finir en octobre et novembre 2010. Comme ils s'y attendaient, ils les ont perdues dans les urnes et proprement.

Mais ils veulent encore courir et reculer : ils justifient alors leur défaite cuisante par une fraude massive - qui n'a existé que dans leur subconscient - au nord et au centre. En conséquence, ils prennent prétexte de ce que les forces nouvelles n'avaient pas désarmé pour se cramponner encore aux rênes du pouvoir. Mal leur en pris : toute la communauté internationale leur demande unanimement de déguerpir car pour une fois, boribana. L'Union Africainevient d'enfoncer le clou en fixant une date limite pour leur déguerpissement, le 25 mars 2011. Nous sommes à 6 jours de cette échéance fatidique pour eux et, la mort dans l'âme, Gbagbo ''prend acte des décisions de l'UA'' mais ne s'y plie pas. Il préfère ouvrir un nouveau champ de dialogue, ou un dialogue direct bis. Apparemment ''l'historien'' aime bien lorsque l'histoire se répète. Le précédent dialogue direct lui a fait gagner 3 ans de présidence, alors il espère béatement, mais sans conviction, que le second pourrait lui payer une rallonge de 5 ans !

Sauf que, cette fois-ci, vraiment boribana. Même son collègue en tout, Jacob Zuma, - il a 4 épouses officielles, soit le double des femmes de Gbagbo -, l'a lâché et lui a demandé de céder enfin le palais à Alassane Ouattara, président élu. Mais Gbagbo prépare activement la guerre ! Il a perdu toute sérénité après avoir vu son rival poser avec une kyrielle d'officiers des Fanci ralliés à lui sous la bannière des FRCI. De plus, son armée des épaules galonnées et étoilées s'est montrée incapable de venir à bout d'Abobo la rebelle, excellant plutôt dans les exactions et crimes gratuits contre l'humanité. Gbagbo a compris que cette armée des généraux félons ne le mènera nulle part : elle a déjà perdu la guerre d'Abobo comme elle a perdu l'opération Dignité !

Pour palier cette carence militaire, Gbagbo prépare une nouvelle force armée, d'où l'appel désespéré de Blé Goudé en direction des jeunes fanatisés par ses discours de haine et de leurre. Au moins, pour une fois, il leur a dit la vérité : que seuls ceux qui veulent mourir se fassent enrôler, mais pas lui Blé Goudé ! Il leur fait juste l'offre ; ceux qui veulent mourir sont invités à se faire inscrire sur la liste des candidats au suicide pour une cause perdue d'avance. Car boribana. C'est la vraie fin des reculades. Blé Goudé a poussé l'honnêteté jusqu'à ne pas leur promettre de salaire. À quoi bon ? Puisqu'ils mourront tous de toute façon avant de percevoir leur première solde!

   source:  le banco.net Dr Famahan SAMAKÉ

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 
Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos
 

Publié dans News Abidjan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article