. Côte d'Ivoire : les conséquences économiques

Publié le par sethkokohongrie

De nombreux habitants d'Abidjan se sont précipités, ce mercredi, pour retirer leur argent. Dans un premier temps, les distributeurs automatiques de billets se sont vidés et ensuite les banques ont limité le montant des retraits. Toutes les opérations, des virements aux retraits et autres dépôts de chèques, ont été aussi suspendues. La Bourse ouest-africaine basée à Abidjan a annoncé ce 16 février la suspension de ses activités, après sa réquisition par le gouvernement Gbagbo et par les forces armées qui lui sont fidèles.

En Côte d’Ivoire, après la fermeture de la BICICI et de la Citibank, on se pressait hier dans les agences des dernières banques internationales encore ouvertes. Le siège de la SGBCI, filiale de la société générale, et les agences d’Ecobank à Abidjan n’avaient certainement jamais connu pareille affluence. Sans bousculade, dans un calme étonnant, les clients de ces deux banques internationales attendaient hier devant les guichets

source RFI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article