Côte d`Ivoire: trois morts lors d`affrontements entre ex-rebelles

Publié le par sethkokohongrie

Sherif decapotableBOUAKE — Deux éléments de l`ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN) et un civil sont morts jeudi lors d`affrontements entre factions FN rivales dans leur fief de Bouaké (centre), ont indiqué des témoins.

Dans le centre-ville, des échanges de tirs nourris ont opposé dans l`après-midi des éléments du commandant FN de la zone de Bouaké, Chérif Ousmane, aux hommes de "Demcoul", un proche du chef d`état-major adjoint de l`ex-rébellion, Issiaka Ouattara dit Wattao, a appris l`AFP auprès d`habitants.

Deux membres des FN, dont Demcoul, ont trouvé la mort et un élève a succombé à une balle perdue, ont rapporté des témoins.

Une source proche de l`état-major des FN a confirmé les trois morts, dont celle du proche de Wattao. Les "bérets verts" de Chérif Ousmane, qui assurent la sécurité dans la ville, ont eu à déplorer un blessé dans leurs rangs, a ajouté cette source.

A la suite des tirs, de nombreuses boutiques ont fermé dans le centre de Bouaké, qui s`est soudain dépeuplé. La situation est revenue à la normale en fin d`après-midi.

Selon des témoignages concordants, l`affrontement a été occasionné par la tentative des "bérets verts" d`emmener avec eux un employé d`une entreprise privée de la ville, la Fibaco. Les éléments de Demcoul se sont opposés à cette démarche opérée dans leur zone et, une fois leur chef arrivé sur place, le ton est monté et des tirs s`en sont suivis.

Ces dernières années, plusieurs incidents parfois sanglants ont eu lieu entre factions FN, qui contrôlent le nord du pays et ses ressources depuis leur coup d`Etat manqué de 2002.

Les FN sont dirigées par Guillaume Soro, devenu Premier ministre en 2007 à la suite de l`accord de paix signé à Ouagadougou avec le président Laurent Gbagbo, qui contrôle toujours la moitié sud.

Par AFP

Publié dans News Abidjan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article