CRISE CI: L'étau se resserre

Publié le par sethkokohongrie

 

 

Élément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

Amy, Koaci.com AbidjanÉlément blindé de la Garde républicaine venant prendre position au plais présidentiel ce lundi aux alentours de 17h30 (ph amy)

::Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire ::

Les informations pleuvent en ce lundi soir, nous recevons des témoignages de partout. Plus de courant au deux plateaux, suspension soudaine de la rti sur le bouquet canal sat horizon (canal 115), tirs au niveau du zoo du plateau Dokui, panique des populations, percée à l'ouest des troupes de l'ex rébellion, rumeurs de reddition de Philippe Mangou... La journée qui avait commencé tôt avec des heurts à Yopougon (voir article koaci.com) ne semble pas prête de se finir.

Nous apprenons, tel un étau qui se resserre progressivement et des forces pro Ouattara qui semblent vouloir converger vers le palais présidentiel au plateau, qu'Adjamé est désormais touchée ce lundi soir. Aux alentours de 17h00gmt, des combats ont opposé des éléments du Cecos avec des insurgés au niveau du quartier Macassi de Williasmville non loin de la caserne de Crs localisée dans cette commune populaire d'Abidjan qui jouxte le quartier du plateau.

Selon trois sources dont deux policières et une militaire, les insurgés tenteraient, après avoir maitrisé et progressé au niveau de Cocody à hauteur du quartier "Mahou" non loin d'Angré , une offensive et peut être d'ici cette nuit de lundi à mardi. Ce quartier ainsi que celui de la pharmacie Dokui serviraient aux insurgés de base logistique et l'avancée à Adjamé et Yopougon stratégiquement fondamentale pour les plans militaires de ces derniers.

Selon nos informations des jeunes armés de Kalachnikovs et des éléments de l'armée composent ces fameux insurgés qui désormais se font appeler forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Même son de cloche à Koumassi où là aussi on se préparerait à l'offensive dans le camp des insurgés pro Ouattara. A 17hgmt, des tirs ont été entendu, un groupe de jeunes auraient tenté de s'attaquer aux fds, des pneus ont été brulés et un bus a été incendié.

Par ailleurs, une marche de manifestants pro rhdp a été stoppée par les forces de l'ordre à "Pot Bouet 2" située dans le commune de Yopougon ce lundi matin

Tout indique à cette heure, dans ce climat flou et tendu et ce contexte sensible que tout le monde est en alerte maximale. Malgré la forte attente des populations, Laurent Gbagbo ne sait toujours pas exprimé devant les ivoiriens pour clarifier sa position depuis l'annonce des conclusions en faveur d'Alassane Ouattara du panel des chefs d'Etat de l'Union Africaine. Seul Pascal Affi Nguessane et Alcide Djé Djé comme à contre courant ont exprimé que les conclusions étaient, selon leur lecture, à la grande surprise des observateurs, favorables à Laurent Gbagbo.

La nuit risque d'être longue, difficile d'y voir clair, les insurgés pro Ouattara ont néanmoins promis de libérer la Côte d'Ivoire, et ce, au plus tard cette semaine.

 Source / Amy, Koaci.com Abidjan

Commenter cet article