De qui se moque Laurent Gbagbo?

Publié le par sethkokohongrie

Incroyable mais vrai. Gbagbo Laurent par la voix de son nouveau Ara, Ahoua Don Mello appelle la population au calme ! Cette information qui aurait paru invraisemblable si elle n'était pas officiellement confirmée, est révélatrice de la décadence des mours politiques de la refondation qui ne tient manifestement plus compte des valeurs morales. On peut se demander à quel titre et surtout à quoi correspond l'appel de Gbagbo Laurent, ce personnage mal-aimé qui tue ses concitoyens dans une crise politico militaire qui n'a pas fini de révéler tous ses dangers potentiels ?

S'il n'y a rien d'étonnant à l'appel de ce bouffon de la refondation qui appelle la population au calme et au même moment lancer une offensive militaire contre cette même population ; la question devient plus compliquée si on l'examine sous un autre angle. Gbagbo Laurent qui est le bourreau de la population ivoirienne, appelle au calme le matin et puis lancer une offensive militaire contre elle deux heures après son appel !
Pour certains observateurs, cet appel de Gbagbo consiste à tranquilliser la population et la surprendre après. « calmez-vous pour que je vous tue » : voilà ce que signifie cet appel suivi d'une offensive militaire qui a fait huit morts et des milliers de blessés à Abobo cet après-midi. Critiqué pour les atrocités commises sur les femmes à Abobo il y a une dizaine de jours, Gbagbo cherche à se refaire une virginité de personne tranquille à peu de frais en prenant la population à contre-pied.

En lançant cet appel au calme Gbagbo Laurent voulait se donner des airs de président de la République de Cote d'Ivoire, mais le mauvais perdant de l'élection présidentiel ne fait que se ridiculiser puisque ces milices n'ont pas suivi son appel et ont encore assassiné. Le plus belliciste des hommes politiques africains qui lance un appel au calme, il y a de quoi se poser des questions.

Gbagbo Laurent, le politicien multifacettes, sans vision et sans résultat, ou encore le mauvais perdant et surtout le grand adepte de la violence politique et président d'un Etat indécent, qui a perdu tout crédit depuis belle lurette a encore tué deux heures après son appel au calme à la population. Pusillanimes et roublards comme ils ont l'habitude, Gbagbo Laurent et son clan veulent tuer les populations par surprise ; ils n'ont pas le courage de déclarer ouvertement la guerre civile, mais ils tuent la population comme si la violence en question pouvait se faire dans le silence total ! Pour les populations ivoiriennes en revanche, les offensives militaires des FDS pro Gbagbo méritent une position plus claire de la part de la communauté internationale: une option militaire envisageable sur le terrain pour mettre fin aux tueries de Gbagbo.

     source / KOACI . com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article