Début de l’encasernement des ex-combattants, demain : Les Forces Nouvelles attendues sur leur bonne foi

Publié le par sethkokohongrie

zinzin.JPGL’encasernement des ex-combattants démarre officiellement le mardi 15 juin à Korhogo.
Longtemps attendue, l’opération de l’encasernement des ex-combattants, va enfin entrer dans sa phase active à partir de demain. La cérémonie officielle aura lieu à Korhogo, au nord de la Côte d’Ivoire. Cette étape du processus électoral revêt un caractère particulier dans la mesure où de sa réussite dépendra la sécurisation des élections. Raison pour laquelle les personnes qui sont concernées par ce processus doivent faire preuve de bonne foi en prenant effectivement part à la cérémonie. Leurs leaders devront les convaincre de la nécessité de le faire. Car, il s’agit de créer les conditions devant permettre aux candidats engagés dans la course à la présidentielle de pouvoir faire campagne en toute quiétude et ainsi permettre au peuple de désigner celui qu’il veut pour présider aux destinées du pays en toute sérénité. Malgré les propos du chef de cabinet du secrétaire national chargé de l’économie et des finances des Forces Nouvelles, Abel N’djoré, qui soutient qu’à cause des moyens financiers limités, l’opération n’aurait pas lieu, et qui sont de nature à démotivés, les détenteurs des armes doivent adhérer à l’opération. D’ailleurs la contradiction apportée par Sékongo Félicien, porte-parole, prouve que tout est possible. « Ce que Abel dit est nul et de nul effet. Nous tenons à la date du 15 juin prochain », dira ce dernier sur cette lancée. L’un des enjeux le plus important, est que les Forces Nouvelles doivent montrer à l’opinion publique nationale et internationale qu’elles sont de bonne foi. Et que contrairement à ce qui est dit sur leur compte, elles veulent vraiment contribuer à la réussite du processus électoral. Les Forces Nouvelles ont là l’occasion de « clouer le bec » aux personnes qui font croire qu’elles n’ont jamais voulu aller à la paix, et qu’elles usent de subterfuges pour allonger la souffrance des Ivoiriens. Les responsables des Forces Nouvelles, notamment le premier ministre et bien d’autres jouent aussi leur carrière. C’est pourquoi, ils doivent arriver à convaincre les plus sceptiques à adhérer à l’opération. A bon entendeur,…

Aristide Otré

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Publié dans Afrique News

Commenter cet article