Décès du président nigérian Umaru Yar'Adua

Publié le par sethkokohongrie

yaradua.jpgLe président nigérian Umaru Yar'Adua accompagné de sa femme Hajiya Turai, en mai 2009.

Agé de 58 ans, le président du Nigeria est décédé mercredi 5 mai des suites d'une longue maladie. Il sera enterré ce jeudi après-midi alors que le pays entame sept jours de deuil.

Le président nigérian Umaru Yar'Adua, âgé de 58 ans, est décédé mercredi 5 mai des suites d'une longue maladie, à 20h GMT (22h heure française) a précisé le porte-parole de la présidence. Cependant, il n'a pas indiqué les causes précises de sa mort. Musulman et père de neuf enfants, Umaru Yar'Adua sera enterré ce jeudi après-midi dans l'état de Katsina alors que le Nigeria s'apprête à entamer sept jours de deuil national.

A l'annonce de son décès, le pays est resté calme et aucune scène de violences n'a été déclarée. Depuis le 9 février dernier, Goodluck Jonathan a été officiellement désigné président par intérim, après une longue vacance du pouvoir qui a menacé la stabilité de ce pays aux riches ressources pétrolières.

Selon la constitution nigériane, Goodluck Jonathan devient président jusqu'à la tenue des prochaines élections, au maximum dans un an. Il devra également nommer un vice-président, sujet à l'approbation du sénat.


Un bilan de présidence mitigé

L'ancien professeur de chimie, Umaru Yar'Adua est devenu le président du Nigeria en 2007, tandis que le pays était rongé par la corruption et les coups d'Etat. Son élection, bien qu'entachée de fraudes et d'irrégularités, a permis pour la première fois dans l'Histoire du pays qu'un civil succède démocratiquement à un autre civil.

Dans un premier temps, le président nigérian s'est attiré les faveurs de la communauté internationale en déclarant publiquement ses biens, une première au Nigéria. S'il n'a pas pris les mesures nécessaires pour lutter contre la corruption, il a tenté de mettre un terme, de manière pacifique, à l'insurrection dans la région pétrolière du delta du Niger. Ses efforts ont été stoppés par ses problèmes de santé.

Umaru Yar'Adua  avait été transféré dans un hôpital d'Arabie Saoudite, le 24 novembre dernier, pour un cas sévère de péricardite : une inflammation du péricarde, membrane enveloppant le cœur.


Goodluck Jonathan : président par intérim

Malade, le président nigérian n'a pas pu transmettre formellement le pouvoir au vice-président, entraînant une crise politique majeure. C'est seulement le 9 février que l'Assemblée nationale a officiellement désigné Goodluck Jonathan président par intérim. Les députés avaient préféré attendre et laisser la possibilité à Umaru Yar'Adua de revenir au pouvoir si son état de santé s'améliorait.

De retour au Nigéria depuis le 24 février dernier, le président n'est jamais apparu en public. Son bilan à la tête du pays reste décevant. Il n'est pas parvenu à réformer le système énergétique ni le système électoral. En outre, sa tentative d'apaiser les tensions entre les musulmans et les catholiques s'est soldée par un échec.

De son côté, le président américain Barack Obama a fait part de sa tristesse, déplorant la mort "d'un dirigeant profondément intègre". Dans un communiqué, il souligne que  "le président Yar'Adua a travaillé à la promotion de la paix et de la stabilité en Afrique à travers son soutien aux efforts de paix et à une forte critique des actions antidémocratiques dans la région".

Source: Nouvelobs.com

Publié dans Afrique News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article