Des soldats russes volent une victime du crash polonais

Publié le par sethkokohongrie

Ces quatre appelés se trouvaient le 10 avril à l'intérieur du cordon de sécurité entourant le lieu du crash qu'ils étaient chargés de protéger. Crédits photo : AP

Lech Kaczynski son épouse

Moscou a annoncé mardi l'inculpation de quatre militaires soupçonnés d'avoir dérobé des cartes bleues dans les débris de l'accident d'avion qui a coûté la vie au président Kacsynski.

Une affaire embarrassante pour Moscou, dont la transparence après le crash de l'avion présidentiel polonais sur son territoire avait été irréprochable. La justice russe a reconnu mardi que quatre militaires sont poursuivis pour le vol de cinq cartes bancaires d'une victime de l'accident, qui a tué début avril le président polonais Lech Kaczynski et 95 autres passagers. Les prévenus, dont trois ont déjà des casiers judiciaires notamment pour contrefaçon et vol, ont avoué les faits et collaborent avec les enquêteurs. Ils ont été placés sous la surveillance du commandement de la base militaire en charge de l'aéroport militaire de Smolensk.

Ces appelés se trouvaient le 10 avril à l'intérieur du cordon de sécurité entourant le lieu du crash qu'ils étaient chargés de protéger. Ils ont retiré des débris les cartes bancaires de l'historien polonais Andrzej Przewoznik, chef du Comité polonais veillant sur les lieux de la mémoire nationale. Les premiers retraits ont eu lieu deux heures après le drame. Et le stratagème s'est poursuivi pendant trois jours. En tout, les soldats ont empoché 1600 euros (60.345 roubles). Dès qu'un tribunal reconnaîtra les accusés coupables, le ministère de la Défense russe a promis de s'excuser et de rembourser les sommes d'argent débitées. Les suspects risquent jusqu'à cinq ans de prison.

 

Moscou avait d'abord démenti le larcin

Les autorités russes avaient dans un premier temps, dimanche, démenti les accusations de vol portées par la Pologne, avant de les reconnaître mardi. On ne sait pas encore qui de Varsovie ou de Moscou a découvert le larcin en premier. Les autorités russes ont déclaré mardi que les soldats avaient été dénoncés par leurs commandants, surpris de trouver dans leurs affaires des cartes bancaires étrangères. C'est plus tard que les enquêteurs russes auraient eu connaissance de l'enquête ouverte par leurs homologues polonais pour utilisation frauduleuse de cartes bleues. Toutefois les autorités polonaises assurent avoir prévenu les Russes de l'affaire dès le 21 mai et que ceux-ci ont lancé une information judiciaire à leur requête.

La délégation de Lech Kaczynski se rendait à une cérémonie à Katyn en souvenir de milliers d'officiers polonais exécutés pendant la deuxième guerre mondiale sur ordre de Staline, un drame qui empoisonne encore les relations russo-polonaises. Ce n'est pas la première fois qu'un pillage a lieu en Russie sur les lieux d'une catastrophe aérienne. En 2008, deux officiers de police de Perm avaient été poursuivis pour avoir prélevé des centaines de bijoux dans les débris d'un crash, où 88 personnes avaient péri. Un forfait qui faisait suite à une nuit bien arrosée.

Publié dans Pays de l'Est

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article