Dix conseils pour combattre le feu

Publié le par sethkokohongrie

POM.jpgL’année dernière, à la même période, une série d’incendies avait secoué la capitale économique. Le 30 janvier, une bonne partie du black marcket, le célèbre marché d’Adjamé, brûlait. Moins d’une semaine après, la « Tour de Babel » un autre marché situé à Adjamé, la quincaillerie Bernabé à Treichville ainsi que Saco à Marcory, zone 4, partaient en fumée. Puis, c’était au tour du Trésor public de subir la fureur des flammes. Pour ne citer que ces cas. Certains experts avaient attribué le phénomène à la chaleur. Qui était, elle, provoquée par les répercussions de l’harmattan dans le grand nord, (entre décembre et février). Cette année, nous nous approchons de cette période pyromane. Logiques à leurs traditions, les incendies se déclarent un peu partout. Celui de Gbaouobli (Yopougon) nous interpelle. Il y a donc lieu de prendre des dispositions. Et, voici quelques conseils. A travers un manuel dénommé « le guide du feu », le groupement des sapeurs-pompiers militaires mentionne ceci : il faut installer l’alarme incendie dans les couloirs des établissements recevant du public, il faut également installer dans certains établissements ou entreprises, le robinet d’incendie armé. Veiller à ce que les bouches d’incendie ne soient pas obstruées. A ces conseils, Touré Idrissa Kennedy, l’adjoint au maire d’Abobo, avait demandé, l’année dernière, la mise sur pied d’une brigade de sécurisation des marchés. Dans ces marchés, un agent des sapeurs-pompiers note qu’il faut prendre soin d’éteindre les braises avant de rentrer à la maison. Eviter de mettre les cartons, papiers ou autres objets facilement inflammables près des murs. Car, lorsqu’il fait chaud, ils peuvent s’enflammer. Il faut, dit-il, débrancher ventilateurs ou tout autre appareil avant de fermer le magasin. Concernant les courts-circuits, Aimé Giscard Gobey, un expert de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) prodigue aussi des conseils. Selon lui, il faut éviter que les souris dénudent les fils électriques. Car ces fils peuvent se toucher et créer des courts-circuits. Veiller à ce que les vis des prises soient bien serrées. C’est pareil pour les rallonges. Eviter les surcharges. « Si la prise est surchargée, les points de raccordement chauffent, et il peut y avoir des défaillances qui font que les deux fils entrent en contact ». Mais l’essentiel de tout ceci demeure la sensibilisation.

Source:Nord Sud

 

 


 

 

Publié dans Vue dans la presse

Commenter cet article