Ecole ivoirienne / Touré Mamadou aux élèves et étudiants : "Ne sacrifiez pas vos études pour la politique"

Publié le par sethkokohongrie

La crise postélectorale a entraîné de nombreux blessés. En vue de porter assistance à ceux-ci, des jeunes réunis au sein de la Fédération des élèves et étudiants de l’enseignement technique et professionnel ont organisé une cérémonie de don de sang le vendredi 3 juin 2011 à l’hôtel du district. Parrain de cette rencontre, le président de la Coalition pour le changement (Cpc) Touré Mamadou a invité ses hôtes à donner dos à la violence.

Touré Mamadou a salué la fédération des élèves et étudiants de l’enseignement technique et professionnel pour cette action de don de sang qui redore, selon lui, l’image de la jeunesse ivoirienne. Il a indiqué que les jeunes devraient désormais s’éloigner des voies de destruction et de massacre. « Il faut que nous soyons une jeunesse qui construit et non qui tue », a conseillé Touré Mamadou. Tout en souhaitant que les étudiants se ‘‘dépolitisent’’ et aient plutôt comme souci principal l’amélioration de leurs conditions de vie. Il a informé par ailleurs ses hôtes de la tenue dans les prochains jours des 2èmes assises de la jeunesse ivoirienne qui sera l’occasion pour les jeunes de se retrouver afin de réactualiser leur programme. « Dites non à tous ceux qui vous demanderont de descendre dans la rue. Ne sacrifiez pas vos études pour la politique », a-t-il insisté. Auparavant, le secrétaire national de la Fédération des élèves et étudiants de l’enseignement technique et professionnel Koffi Yao Judicael, a souligné qu’il s’agit pour sa structure à travers le don de sang de prendre une part active au processus de réconciliation. Il n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au président de la Cpc qui représente «un modèle» pour la jeunesse ivoirienne.

T.Abdoulaye

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Publié dans News Abidjan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article