Evénements de Duékoué : le gouvernement aux chevets des victimes

Publié le par sethkokohongrie

Abidjan, Une mission ministérielle s’est rendue, vendredi, aux chevets des victimes des récentes attaques du camp de déplacés de Nahibly, près de Duékoué, afin de leur porter la compassion du gouvernement et les exhorter au pardon et à la réconciliation.

La délégation, conduite par le ministre d’Etat, ministre de l`Emploi, des Affaires étrangères et de la Solidarité, Gilbert Kafana Koné, a présenté les condoléances du gouvernement aux familles des personnes tuées lors de ces attaques, et leur a exprimé sa solidarité face aux souffrances des blessés et et des déplacés qui vivaient dans le camp. Au nom du Président de la République, elle (la délégation) leur a offert de nombreux dons en vivres et en non vivres ainsi qu’une somme de quelque 17 millions de FCFA pour matérialiser le soutien des autorités.

Les envoyés du gouvernement ont par la suite eu une rencontre d’échanges avec l’ensemble des populations pour les inviter à tourner définitivement la page des violences afin de s’inscrire résolument dans le processus de réconciliation en cours dans le pays. Après Duékoué, la délégation s’est rendue à Bangolo, samedi, pour porter également le message de la paix.

Le 20 juillet, en représailles au meurtre de quatre personnes au quartier Kôkôma de Duékoué (habité en majorité par des allogènes Malinké), plusieurs centaines de personnes ont lancé une expédition punitive sur le site de Nahibly, où vivaient quelque 5000 déplacés (des autochtones Wê) depuis la fin de la crise postélectorale. Les attaques du camp de Nahibly ont fait officiellement 11 morts et treize blessés, rappelle-t-on.
AIP

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  


 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Publié dans News Abidjan

Commenter cet article