Journée mondiale de l’aide humanitaire / Des hommes et des femmes au service de l’humanité: l’occasion de renouveler notre engagement aux cotés des plus vulnérables

Publié le par sethkokohongrie

acsci-COTEDIVOIRE.gifAbidjan - A l’occasion de la journée mondiale de l’aide humanitaire le 19 août 2011, la coordination humanitaire en Côte d’Ivoire remercie et salue le courage de tous ceux et celles qui œuvrent à fournir l’assistance aux populations les plus vulnérables. D’organisations locales et Internationales, aux Agences du système des Nations Unies, ce sont des centaines de personnes qui, depuis le début de la crise postélectorale à ce jour conjuguent leurs efforts pour améliorer les conditions de vie de ces milliers de personnes touchées par la crise. Chaque année et à travers le monde, les désastres et les conflits restent à l’origine d’immense douleur pour des millions de personnes : les plus pauvres, les plus marginalisés et des individus vulnérables. Les travailleurs humanitaires travaillent d’arrache pieds pour fournir de l'aide et veillent à la réadaptation à long terme aux communautés affectées, indépendamment de leurs appartenances politique et religieuse et sans discrimination.

Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire malgré la fin de la crise sociopolitique, la crise humanitaire demeure préoccupante

A l‘Ouest, environ 10% des enfants restent déscolarisés du fait de la crise. 40 écoles et autres bâtiments de l’administration scolaires pillés et saccagés attendent d’être réhabilités.
30%des ménages ruraux soit environ 314,000 personnes sont à risque d’insuffisance alimentaire dans les régions du Moyen Cavally et des Montagnes faute d’accès aux semences, et d’intrants agricoles.

320,000 personnes sont toujours déplacées et leur retour anticipé dans les mois à venir présente des défis importants à relever.

Au cours des mois passés, les acteurs humanitaires ont pu fournir l’assistance aux plus vulnérables selon les principes basées sur l'humanité, l'impartialité, la neutralité et l'indépendance. La coordination humanitaire profite de cette journée pour renouveler son engagement à soutenir les communautés Ivoiriennes dans leurs efforts de sortie de crise et les accompagner sur le chemin de la paix durable.

Les acteurs humanitaires continueront à donner le meilleur d’eux même pour apaiser la souffrance humaine. Selon M. Ndolamb Ngokwey, coordonnateur humanitaire, « les volontaires Ivoiriens, les familles hôtes et les nombreux autres anonymes sont les acteurs humanitaires invisibles et silencieux dont l’engagement quotidien auprès des populations en détresse mérite respect, admiration et encouragement.

Source:OCHA

SETH KOKO TV


 

 

Publié dans Vue dans la presse

Commenter cet article