KKB à Grand-Lahou, samedi dernier : “Le 15 mai, on va montrer à Gbagbo qu`il y a garçon en face”

Publié le par sethkokohongrie

Kkb26janv.jpgLes jeunes du Pdci-Rda de la commune de Grand-Lahou ont enregistré, samedi dernier, leur première activité politique. Cela, à l`initiative du délégué départemental, Pr Yao Alfred. Kouadio Konan Bertin (KKB), leur président national, était leur invité. Pour cette heureuse circonstance, les militants du département se sont massivement rassemblés dans la cour de la mairie. En présence du maire Laga Tado Joseph, de M. Kouassi Dongoh, secrétaire général adjoint du Pdci-Rda, KKB leur a délivré son message d`espoir et de remobilisation. Il s`est réjoui d`être ce jour, sur le sol de député maire Usher Assouan et du prophète Papa Nouveau. "Grand Lahou est un repère du Pdci-Rda. Je suis donc heureux d`être sur la terre des deux icones que sont Usher Assouan et Papa Nouveau" a-t-il, d`emblée, indiqué. Le président national des jeunes du Pdci-Rda a, par la suite, invité les jeunes de Grand-Lahou à se préparer pour la marche du 15 mai prochain. "(…) Laurent Gbagbo a trahi les Ivoiriens. Depuis que le pays s`est retrouvé coupé en deux, il a échoué et devrait démissionner. (…) Voilà un pays où des gens qui n`ont jamais travaillé distribuent de l`argent aux autres. Le seul parti en Côte d`Ivoire qui entraîne les autres dans la violence, c`est le Fpi. Ce parti nous a trop menti, vendu des illusions. Jeunes de Côte d`Ivoire, ressaisissons-nous. Le 15 mai, on va marcher. Laurent Gbagbo dit qu`il n`y a personne en face, nous allons lui monter qu`en face, il y a garçon. Chaque cinq ans, on doit faire des élections. Partout autour de nous, il y a eu des élections. Au Ghana, au Togo, il ya eu des élections. Même les Guinéens s`apprêtent à aller aux urnes. Ici en Cote d`Ivoire, depuis cinq ans, il n`y a pas d`élections parce que Laurent Gbagbo sait que s`il y a élections, il sera battu. On nous a pris en otage avec les fusils. Il faut que les Ivoiriens se révoltent, se mobilisent pour chasser tous les braqueurs des élections. Pour cela, nous devons tuer en nous, la peur. Il faut qu`on aille aux élections. Avant, c`est ici que tous les autres venaient se réfugier ou chercher la paix. Aujourd`hui, nous faisons le tour des pays pour régler nos propres problèmes. Qui est fier de cette situation ? Laurent Gbagbo a dégradé, tué le pays. Personne ne viendra faire notre bonheur à notre place. Le 15 mai, c`est la plus grande marche que nous devons organiser. Vous serez encadrés par les forces de l`ordre ; il faut que Laurent Gbagbo nous donne nos cartes d`identité et d`électeur. On est un peuple sans identité, ça ne peut pas continuer. S`il ne peut pas nous donner nos cartes d`identité le 15 mai, il sera out" a martelé KKB à la grande joie de la foule nombreuse et des membres de son bureau et du Conseil politique de la Jpdci qui ont effectué nombreux le déplacement également. Le président national des jeunes du Pdci-Rda a, en outre, exhorté ses camarades à la cohésion pour garantir la victoire de leur candidat à la prochaine élection. "Qui a pensé un seul instant que la Côte d`Ivoire allait connaitre le délestage et qu`on distribuerait de l`eau à la population dans des citernes comme dans le sahel ? On est tombé trop bas, on doit se relever. Quand j`ai été invité ici par le délégué, des jeunes m`ont téléphoné pour me menacer. A Grand-Lahou, ville de Usher Assouan et Papa Nouveau, vous, jeunes, devez avoir le sens de la fidélité au Pdci-Rda. Le Pdci-Rda, ce n`est pas les menaces, la violence. C`est le parti de la discipline et du respect des aînés. Sur la terre de Usher et Papa Nouveau, vous devez développer la discipline. Cultivons l`amour, la sympathie, la cohésion entre nous. Ce sont ces valeurs qui garantiront notre victoire et feront que le Pdci-Rda vivra" a-t-il conseillé. Pr Yao Alfred, délégué départemental du Pdci-Rda de Grand Lahou, a remercié tous les membres des instances du Pdci qui ont honoré de leur présence la cérémonie. "Tout ce que nous recherchons, c`est la victoire du président Henri Konan Bédié qui va venir reconstruire la Côte d`Ivoire que la refondation a mise à terre. Nous devons travailler tous ensemble pour la victoire de notre candidat, le président Bédié, notre espoir" a-t-il dit avant d`ajouter que sa délégation compte 30 sections et 250 comités de base. Amani Raymond, le président du comité d`organisation, a, lui, souhaité le mot de bienvenue à tous.

Paul Koffi,
Envoyé spécial

Le Nouveau Réveil

 

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

Publié dans News Abidjan

Commenter cet article