Kouadio Konan Bertin (président de la Jpdci), hier : “Nous allons réclamer plus de 30% des sièges à l’Assemblée nationale”

Publié le par sethkokohongrie

Kkb26janvLe Conseil politique de la jeunesse du Pdci-Rda organise un important séminaire de réflexion sur l'avenir de leur parti les 12, 13 et 14 août prochain à Grand-Bassam sur le thème : "Engagement politique des jeunes cadres dans la dynamique du Pdci : Réalités et perspectives". L'information a été donnée par Bertin Kouadio Konan, président de la Jeunesse du Pdci-Rda, hier, lors de la conférence de presse qu'il a animée aux Deux-Plateaux. A cette occasion, après avoir situé ce séminaire dans son contexte, en a fixé les objectifs. "Avec les 300 participants attendus, il s'agira de mener une réflexion objective et prospective, sans état d'âme, sur les structures du parti, l'action, la place de la jeunesse actuelle du Pdci-Rda dans le nouveau paysage politique ivoirien", a-t-il indiqué. De son avis, les deux conférences inaugurales et les 3 ateliers prévus permettront de faire "le bilan des actions passées, se fixer de nouveaux objectifs de la lutte politique, définir les stratégies appropriées et mettre en œuvre un plan d'actions précis pour la reconquête de l'électorat", a-t-il déclaré. Remonté par la défaite de son parti à l'élection présidentielle, le président KKB a tenu à préciser les motivations dudit conclave en relevant les grands maux qui minent son parti politique. "Le premier tour de l'élection présidentielle a consacré l'échec d'un système longtemps décrié, de l'immobilisme, de l'incapacité de notre organisation politique à s'adapter aux nouvelles exigences de la démocratie, aux contraintes liées à l'important rajeunissement du corps électoral ivoirien", a-t-il souligné avant d'exprimer la volonté et la détermination de la jeunesse du Pdci-rda de prendre ses responsabilités, aux prochaines élections législatives. "Les jeunes du Pdci doivent prendre le devant de la lutte. Il faut redonner vie au Pdci-Rda. Mais nous ne chassons pas nos aînés. La chaîne de génération n'a jamais été rompue", a-t-il confié. Poursuivant, le conférencier s'est voulu plus précis. "La colère des jeunes ne portent pas sur les petites choses (poste dans des cabinets ministériels). Le vrai problème, c'est que notre pays n'offre pas d'emplois. Il faut être clair. Aucun d'entre nous n'est candidat à un poste ministériel. Il faut regarder loin", a-t-il dit. Cependant, il s'est dit partisan d'une assemblée nationale jeune. "Le renouvellement de la classe politique s'impose. La composition de notre Assemblée nationale doit refléter la composition de notre population. Nous allons réclamer plus de 30% des sièges. L'Assemblée nationale doit être majoritairement jeune. Ces élections législatives doivent consolider le Rhdp", a-t-il conclu en annonçant la rentrée politique de la Jpdci pour le mois prochain.

SERGE AMANY

Source:Le Nouveau Réveil

SETH KOKO TV


 

 

 


Publié dans Vue dans la presse

Commenter cet article