La commission électorale prolonge la durée du scrutin de deux jours

Publié le par sethkokohongrie

La commission électorale soudanaise a prolongé jusqu'à jeudi les élections générales qui ont commencé hier. Alors que certains observateurs font état de "violations très graves" dans le processus, le gouvernement évoque des "problèmes techniques". soudan-2-el.jpg

AFP - La commission électorale soudanaise a prolongé lundi de deux jours, jusqu'à jeudi, les élections législatives, régionales et présidentielle qui ont été marquées par des problèmes techniques, a indiqué son porte-parole.

"Le vote a été prolongé de deux jours dans l'ensemble du Soudan", a dit à l'AFP Salah Habib, sans donner d'autres précisions. Le scrutin devait initialement se terminer mardi.

Des ratés persistaient lundi, au deuxième des trois jours de scrutin prévus, avait indiqué l'ancien président américain Jimmy Carter, dont la fondation observe le processus électoral en cours au Soudan.

"Nous avons eu la chance de visiter 20 bureaux de vote ce matin et nous en visiterons d'autres demain... Il y a de sérieux problèmes avec le processus électoral dans certains bureaux où il est difficile pour les électeurs de trouver leur nom sur les listes", a dit M. Carter, à l'issue d'un entretien avec Salva Kiir, président du Sud-Soudan semi-autonome.

"Il y a peu de doutes qu'il y aura une prolongation de la période de scrutin", avait indiqué M. Carter, peu avant l'annonce de la commission électorale.

Le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM) de Salva Kiir avait demandé dimanche soir l'ajout de quatre jours de scrutin, alors que des responsables du Parti du congrès national (NCP) du président Béchir évoquaient une prolongation, si nécessaire, de trois jours.

Les 16 millions d'électeurs soudanais ont commencé dimanche à voter pour leurs premières élections présidentielle, législatives et régionales multipartites depuis 1986 dans le pays dirigé depuis plus de 20 ans par Omar el-Béchir.

Publié dans Afrique News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article