Laurent Gbagbo l'étrange abonné absent

Publié le par sethkokohongrie

 
Selon l'union africaine il reste une semaine à Laurent Gbagbo pour s'éloigner du pouvoi

Mais où est passé Laurent Gbagbo depuis tout ce temps ? Silence total dans un contexte où les morts s’accumulent et la situation se dégrade de jour en jour Plus de nouvelles de cet omni présent des médias d’alors depuis le jeudi 10 mars, jour de communication des conclusions du panel de l’union africaine (voir article de Koaci.com)même si l’on nous confirme dans son entourage qu’il est bel et bien en Côte d’Ivoire, cette absence en dirait long sur l’embarras actuel qui plane dans le camp Gbagbo. Cette situation est de fait favorable à toute surenchère contextuelle allant jusqu’à l’évocation d’une préparation d’auto-coup d’Etat et d’une prise en main, via l’instauration d’une loi martiale, du pouvoir par le Général Dogbo Blé de la garde républicaine, locataire depuis lors du palais présidentiel.

Pas un jour sans que l’on nous annonce pourtant une prise de parole du candidat de la Lmp à la dernière élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Ce jeudi encore, des proches collaborateurs de Laurent Gbagbo nous certifiaient que ce dernier allait s’exprimer sur la rti et que compte tenu de la suspension du média d’Etat sur le satellite, l’intervention aurait été relayée sur le controversé média d’Obiang Nguema, Africa 24. Il n’en saura rien, Laurent Gbagbo n’apparaîtra pas pour clarifier une position vis-à-vis des injonctions de l’Union Africaine pourtant tant attendue par l’opinion ivoirienne.

Le mystère plane toujours et le vide politique s’installe laissant place au sentiment de régime militaire voire d’anarchie au sommet qui n’est pas pour rassurer une population apeurée et déconnectée de tout repère démocratique.

Le sentiment d’un plan en préparation est perceptible dans l’opinion ivoirienne. Ce dernier est néanmoins amplifié par un autre silence, celui observé de Guillaume Soro et des forces nouvelles, retranché depuis plus d’une semaine Bouaké dans un immobilisme de premier plan qui inquiète les adeptes de la solution radicale restés à l’hôtel golf. Déconnecté ou en attente, impuissant ou stratégique, les interrogations sur l’ambition de Guillaume Soro interpellent les observateurs de la crise ivoirienne qui pour la plupart donne peu de crédit à une solution pacifique à court terme dans un pays où les indices de l’horreur sont dans le rouge.

Laurent Gbagbo serait il à l'image de cette classe politique indifférente à la souffrance des ivoiriens? Que nous réserve donc ces silences, que cachent ils si tant est qu’ils cachent quelque chose, une chose semble à cette heure partagée par une majorité d’ivoiriens qui se retrouvent toutes tendances confondues sur un point, voir se finir et ce au plus vite une situation qui n’a que trop duré.
   Source : Laurent Despas, Koaci.com Abidjan

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 


 
Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos



Publié dans Afrique News

Commenter cet article