Le Koweït expulse des Égyptiens soutenant Mohamed El-Baradeï

Publié le par sethkokohongrie

Dix-sept ressortissants égyptiens qui entendaient manifester leur soutien à la Coalition nationale de Mohamed El-Baradeï, dont une candidature à la présidentielle égyptienne de 2011 est évoquée, ont été expulsés samedi vers Le Caire. baradei.jpg

REUTERS - Les autorités du Koweït ont expulsé samedi vers le Caire 17 ressortissants égyptiens qui entendaient participer à un rassemblement de partisans de Mohamed ElBaradeï, possible candidat à la présidence égyptienne, rapporte une ONG.

Elles faisaient partie d'un groupe de 33 membres d'un groupe de soutien à la candidature d'ElBaradeï créé sur le réseau social Facebook, arrêtés vendredi par la police de Koweït, selon le Réseau arabe pour les droits de l'homme et l'information (Arami).

"Aucune raison juridique ou preuve d'inculpation de ces Egyptiens n'a été donnée", a dit à Reuters le directeur de l'Arami, Gamal Eid.
"Ces Egyptiens ont perdu leur gagne-pain parce qu'ils ont voulu manifester leur soutien à la Coalition nationale d'El Baradeï", a-t-il ajouté, parlant d'expulsions politiques ordonnées par un pays favorable à l'actuel pouvoir du Caire.

Le groupe internet, qui compte 378 membres, prévoyait de tenir jeudi son premier rassemblement public pour lancer une branche koweïtienne de la Coalition nationale pour le changement d'ElBaradeï.

Le retour dans son pays du diplomate de 67 ans, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique jusqu'à peu, a donné un coup de fouet à la politique égyptienne.
Sa coalition a déjà recueilli 30.000 signatures sur une pétition visant à demander au gouvernement de modifier la Constitution et de révoquer la Loi martiale, décrétée en 1981 et toujours en vigueur.

Les autorités koweïtiennes ont expliqué que les questions politiques égyptiennes ne devaient pas s'inviter dans leur pays.

"Il n'y a pas d'élections en Egypte en ce moment (...) et il est inacceptable que des citoyens viennent dans leur pays d'accueil avec la politique de leur pays", a dit à Reuters Raouodan al Raouodan, ministre des Affaires gouvernementales.

"Ces Egyptiens sont ici pour travailler, pas pour créer des groupes. Le Koweït ne s'ingère pas dans les affaires internes de l'Egypte", a-t-il ajouté.

Publié dans News inter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article