LES AMIS DU CAPITAINE KASSI PARLENT A MANGOU ET KASSARATE

Publié le par sethkokohongrie

Vu l’évolution de la crise socio-politique suite aux élections de novembre 2010 et son corollaire de morts et désolations, nous, amis du capitaine « Kassi », tombé à Abobo, sommes déçus par l’armée ivoirienne. Principalement des généraux quatre étoiles Philippe Mangou – Kassaraté et consorts. 

C’est sous votre commandement que notre grande muette est devenue la risée de la sous-région ouest-africaine voire de l’Afrique entière.

L’armée est républicaine et garant de la sécurité de la population civile.

Notre cher et illustre Président Félix Houphouët  Boigny, épris de paix et l’ayant prôné pendant tout son règne a mené une seule guerre contre la Guinée de Sékou Touré dont les forces armées avaient fait incursion en Côte d’Ivoire et emportées des armes en 1966. Le président a ordonné en son temps que nos armes soient ramenées. Chose exécutée magistralement par notre Armée ayant à sa tête Thomas d’Aquin (Capitaine à cette période, premier CEMA de notre armée) et elle prit des prisonniers de guerre dans les rangs de l’armée guinéenne.

Regardant ce pan de notre histoire, nous pouvons affirmer sans sourciller qu’à cette époque nous avions une armée. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Vous êtes plutôt célèbres parce que champions olympiques du racket et de la bonne chair. Incapables de libérer un quartier d’Abidjan. A quoi vous servent vos étoiles que vous promenez fièrement dans les casernes sans avoir gagné aucune guerre ?

Sous vous, notre armée est devenue un temple de l’indiscipline caractérisée. Sinon comment comprendre qu’un bidasse tire à bout portant sur son officier à Daoukro parce que celui-ci lui a interdit de faire feu sur des femmes aux mains nues.

Que dire alors du tribalisme et de l’ethnocentrisme qui croupissent désormais dans vos rangs ? Des officiers de l’ethnie du président battu proprement dans les  urnes, se réveillent nuitamment sans prévenir leurs frères d’armes et vont attaquer le quartier dioulabougou à Yamoussoukro.

Comme il y a un DIEU pour les pauvres, ils ont subi un revers cinglant et abandonné armes et munitions. Notamment :

·        Des kalachnikovs

·         des munitions

·        Des véhicules de types 4x4

·        Des véhicules équipés de mitrailleuses 12/7 mm

Vous-mêmes êtes l’objet d’une surveillance par vos propres subalternes dans votre armée et vous êtes sans l’ignorer. Où est votre dignité dans tout ça ?

Général Guai Bi, nous savons que vous voulez commander la Gendarmerie en tant que militant du FPI et votre épouse a incité à voter Laurent Gbagbo  dans la nébuleuse association  des femmes de gendarmes. Tu n’es qu’un simple officier de transmissions qui ne connaît rien en techniques de  la guerre. L’heure a sonné avec le décès de« Kassi », de l’adjudant  et les quatre équipages  alors que le colonel Gouhourou Babri, fils de gendarme raconte des histoires sur notre télé.

En plus de cela, général, tu es un traitre car Gbagbo t’a remis de l’argent pour nous, argent dont tu as fait usage pour te construire des immeubles et nous envoyer à l’abattoir.

Kassaraté et Mangou, ralliez-vous à la cause républicaine avant qu’un bidasse vous tire dans le dos comme à Daoukro et en Guinée.

Ralliez vous à la cause républicaine comme l’ont fait vos pères en Tunisie, en Egypte et dans biens d’autres pays africains.

Ralliez vous à la cause républicaine pour garder le peu d’honneur et de dignité qui vous restent car vous n’avez aucune influence sur les troupes manipulées depuis le palais présidentiel (colonel-major Ahouman, général Dogbo et commandant Séka).

Arrêtez de supporter ce gouvernement moribond d’Aké N’gbo.

source/ RadioAbidjan.net

Commenter cet article