Présidentielle 2010 : « une commission de travail pour un meilleur second tour est mise en place », selon Tibou Kamara.

Publié le par sethkokohongrie

TibouLe Président de la Transition le Général d’armée Sékouba Konaté a reçu hier jeudi 15 juillet 2010 en audience, les membres de la CENI et d’autres acteurs de la transition pour mettre les bouchées doubles pour l’organisation d’un second tour de l’élection présidentielle du 27 acceptable de tous. C’est en cas ce que rapporte la RTG dans son journal télévisé d’hier.

Pour le vice-président et porte-parole de la CENI Amadou Oury Baldé, les offenses subies par le Général n’arrivent qu’aux Grands Hommes « M. le Président, nous sommes venus vous dire que vous avez été insulté parce que vous êtes devant. Ce n’est que ceux qui sont devant que l’on juge. Ce n’est que ceux qui sont devant que l’on regarde sur la taille, sur le comportement...M. le Président, la CENI vous prie d’accepter de poursuivre votre action »

M. le Président dit-il, nous avons en vous un grand guinéen, un grand patriote parce que nul mieux vous que n’aurait pu organiser a une période aussi courte faire organiser une des élections que nous nous pensons transparentes et paisibles.

« (...) Aujourd’hui, la Guinée est comme une maison bâtie sur une colline. Tout le monde la regarde. Et tout le monde s’en inspire. Tout le monde dit qu’il est possible d’organiser des élections. Mais, tout dit également qu’il est possible d’abandonner le pouvoir... Tout le monde dit qu’il y a des hommes qui sont capables pour leur patrie, de céder, de partir et de laisser la place à d’autres....la CENI quant à elle, va travailler dans la sérénité pour donner à ce pays, une démocratie durable. Mais, ceci ne pouvait se faire sans des grands Hommes comme vous. Veuillez accepter avec abnégation de conduire ce processus. Nous vous donnons l’assurance que nous mettrons tout en œuvre avec les autres acteurs du processus pour conduire le second tour avec brio. Pour votre fierté et pour la fierté de notre peuple’’, assure-t-il.

Mettant l’occasion à profit, le Ministre Secrétaire Général à la Présidence Tibou Kamara a fait un exposé sur la réunion de concertation qui s’était tenue hier jeudi 15 juillet à la Primature entre les acteurs et les organes de la transition.

« ...la CENI vous remercie donc pour votre soutien politique et de votre détermination personnelle qui ont permis à la Guinée de vivre cet instant historique. (...) nous sommes également soucieux que le futur soit élu dans les meilleures conditions possibles de manière à ce que son mandat ne soit entaché d’aucune contestation qui soit de nature à affecté sa légitimité... », renchérit-il.

C’est pourquoi, indique-t-il, en tirant les leçons des conditions dans lesquelles le premier tour a été organisé, nous avons estimé qu’il était indispensable de mettre en place des meilleures conditions d’organisation de manière à ce que vainqueur et convaincu se reconnaissent dans les résultats qui seront issus du second tour.

« Après un échange fructueux entre les différents organes et acteurs de la transition, il a été décidé de mettre en place une commission de travail qui sera présidée par la présidente du CNT, composée de l’ensemble des intervenants dans le processus électoral de manière à identifier urgemment les goulots d’étranglement. Et apporter des solutions pratiques qui vont permettre d’améliorer le processus électoral...et de nous donner un meilleur second tour. Dés demain M. le président, cette commission va travailler au CNT et identifiera tout ce qu’il y a à mettre en place comme dispositions pour garantir le succès et la crédibilité du second tour. Les conclusions de cette commission de travail sont attendues dès le samedi (17 juillet 2010) pour pouvoir faire des recommandations utiles à la CENI et au Gouvernement pour que nous puissions aller vers cet objectif d’organiser des élections libres et crédibles dont les résultats vont refléter la volonté des électeurs », poursuit Tibou.

En réponse, le Président de la Transition le Général d’armée Sékouba Konaté a déclaré : « Je commencerai tout d’abord par vous remercier du fond du cœur...C’est Dieu qui payera chacun de nous. De toutes les façons, tout ce que vous allez arrêter entre vous, on ne peut que rester derrière ça. Parce que, c’est un processus qui est déclenché déjà. Nous, on ne connait pas tellement la politique. Tout ce que vous allez arrêter, on est derrière vous. Encore une fois de plus, je vous remercie sincèrement de tout mon cœur ».



 
Hamidou Sow www.guineenews.org/articles/?num=201071664136
Conakry, Guinée

224.64.26.12.87

Publié dans News inter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article