Réconciliation nationale/Doukouré réconcilie la FESCI et la jeunesse RHDP

Publié le par sethkokohongrie

Il y avait de l’émotion samedi dernier à la place Ficgayo. Le secrétaire général de la FESCI, Mian Augustin en train de demander pardon aux Ivoiriens et surtout à la jeunesse du RHDP. C’est l’image saisissante de la rencontre initiée par le vice-président du PDCI-RDA, Doukouré Moustapha. Au cours de cette cérémonie de réconciliation, le secrétaire général de la FESCI s’est excusé pour le rôle joué par le mouvement qu’il dirige au cours de la grave crise qu’a connue la Côte d’Ivoire. « Je demande pardon à toute la Côte d’Ivoire, aux habitants de Yopougon. Que Dieu bénisse notre pays. Apprenons à vivre ensemble, car c’est ce qui caractérise les Ivoiriens », a-t-il lancé à l’assistance venue nombreuse pour la circonstance. A ce meeting, étaient venus également nombreux les militants LMP. Le parrain de la cérémonie, Doukouré Moustapha, a profité de l’occasion pour réitérer que la réconciliation ne doit pas se faire en circuit fermé. C’est pourquoi il s’est réjoui de la présence, à cette cérémonie, des militants de LMP et du secrétaire général de la FESCI. L’ancien maire de Yopougon a rappelé aux uns et aux autres que le président de la République Alassane Dramane Ouattara prône la réconciliation entre tous les fils et filles de la Côte d’Ivoire. Parce qu’il veut être le président de tous les Ivoiriens. « Il faut que la page d’ADO soit une page de développement, de bonheur partagé pour que la Côte d’ivoire la locomotive de l’Afrique de l’Ouest. Nous le pouvons si nous le voulons », a-t-il plaidé. A ses anciens administrés, le maire Doukouré Moustapha a promis être toujours à leurs côtés. « Nous resterons toujours ensemble pour panser les plaies de Yopougon », a-t-il rassuré. Quant au président de la jeunesse LMP du quartier Camp militaire, Joachim Michel, il a conseillé qu’après le vent du changement qui vient de souffler sur la Côte d’Ivoire, il faut désormais suivre le président Alassane Ouattara. Une motion de remerciement au président Ouattara et à son ainé Henri Konan Bédié a été lue par Mme Kouamé Juliette. Il faut préciser qu’au cours de cette cérémonie, des messages de réconciliation ont été dit en malinké, Dida, Akyé, Baoulé, Sénoufo, Bété, etc.

JCC

Source:Le Patriote

SETH KOKO TV


 

 

 

Publié dans News Abidjan

Commenter cet article