Serges Kassy, mort au combat ?

Publié le par sethkokohongrie

Serges Kassy est sans nul doute parti avec ses idéaux et engagements patriotiques

:: Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire::

L’artiste musicien Serges Kassy aurait selon des témoins trouvé la mort dans la récente attaque de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) par les forces proches de Ouattara, le président reconnu par la communauté internationale.

L’attaque de la Rti par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, (Frci) livre ses secrets. Elle aurait fait une victime de taille dans les rangs de la galaxie patriotique, occasionnant la mort de l’un de ses membres. Des témoins affirment que Serge Kassy, l’artiste musicien reconverti en politicien dès la prise de pouvoir par Laurent Gbagbo en 2000 a été tué lors des affrontements entre les Forces de défense et de sécurité (Fds) proches de Gbagbo et le Frci de Ouattara. La star de reggae présente à tous les rassemblements des jeunes patriotes et aux côtés de Charles Blé Goudé, Richard Dakoury et autre, abandonnant la musique au profit de la politique s’en est allé pour toujours. La nouvelle de sa disparition est en ce moment sujet de conversation dans les foyers à Abidjan. Alors que ses fans et certains jeunes patriotes ne croient toujours pas à la disparition de leur idole ou de leur camarade de lutte, des informations en notre possession soutiennent que son manager joint au téléphone depuis la France où il résiderait aurait confirmé la mort de son poulain. Que cherchait Serges Kassy à la Rti au moment des combats ?
Combattait-il aux côtés des Fds proches de Gbagbo vu son patriotisme ? Ce sont entre autres questions que ne cessent de se poser certaines personnes qui doutent toujours de la mort de l’artiste musicien à la double casquette. En attendant, le groupe d’artistes « Les marabouts » aurait enfourché la même trompette que le défunt, combattant plutôt aux côtés des forces proches de Ouattara. Ses membres ont été aperçus selon des témoins à Anoumabo (Marcory) armes au poing défendant les intérêts du président reconnu par la communauté internationale.

Par ailleurs, des indiscrétions font état de ce que la bataille de la Rti aurait également emporté le porte parole des Fds proches de Gbagbo, le Général Babli Hilaire. La page est tournée pour Serges Kassy et Babli Hilaire ainsi que les milliers de personnes tombées dans cette crise post-électorale. Cependant, le premier cité ne chantera plus et n’animera plus de meeting pour son mentor, Gbagbo, quant au second, il ne fera plus le point des attaques des dispositions des Fds.
«C’est pas da ni blo. Ta pas dit tu pé…», disait Serges Kassy dans l’une de ses chansons à succès dans les années 90.

 source / KOACI

Commenter cet article