Si nos parents sont utilisés comme de la chair à canon par Gbagbo,l’ACSCI portera plainte contre Blé Goudé devant la CPI

Publié le par sethkokohongrie

SETH-KOKO-AN4.JPGBlé Goudé, leader des jeunes patriotes de Laurent Gbagbo a appelé samedi les jeunes à se faire enrôler massivement dans l’armée et à se tenir prêts à mourir pour leur pays. Lançant ainsi son « appel historique » à la nation.

C’était lors d’un meeting samedi dernier à Yopougon, une commune d’Abidjan.
Blé Goudé a exhorté les jeunes à se rendre le 21 mars 2011 à l’Etat-major des armées pour se faire enrôler afin de libérer la Côte d’Ivoire des bandits et rebelles qui l’attaquent dit-il.

·         La Réaction de l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI)

Nous membres de l’ACSCI disons à M. Blé Goudé qu’avec ce énième envoi à l’abattoir de nos enfants, sœurs et petits frères, il vient une fois de plus aggraver son cas vis-à-vis des organisations de défense de la société civile ivoirienne dont l’ACSCI  fait partie.

Avec ses multiples prises de positions suicidaires qui ont conduit des milliers de familles ivoiriennes à la mort, M. Blé Goudé vient de nous confirmer que son ignorance politique, intellectuelle et son incivisme, ne pourront que détruire les efforts fait par de millions d’ivoiriens et la communauté internationale pour le retour à la paix et à la réconciliation.

Pour rappel, nous disons a Blé Goudé qu’en sa session extraordinaire du 10 mars 2011, à Addis-Abeba, l’Union Africaine, (cette organisation continentale qui a été créée pour aider au règlement des conflits africains), a en présence des deux parties en conflit dans notre pays, rendu son verdict.

L’UA a reconnue après examen des dossiers soumis par les parties, l’élection d’un seul président pour la République de  Côte d’Ivoire, en la personne de M. Alassane Ouattara. Ce verdict a été soutenu par toutes les autres organisations de régulation de ce monde.

Mission a été donnée M. Alassane Ouattara de prendre en tant que Président de la République de Côte d’Ivoire, des dispositions pouvant amener à un règlement rapide et pacifique de cette crise post-électorale.

Face à ce dénouement, que nous apportait la résolution de l’UA, nous attendions une intervention publique et  responsable de la part de M. Laurent Gbagbo, pouvant enfin libérer le peuple et stopper l’hémorragie. A notre grande surprise, nous apprenions le samedi 19 mars 2011, une nouvelle escalade de ce dernier à travers un certain Blé Goudé, (un agitateur) dont le comportement a toujours conduit notre nation à la violence.

M. Goudé se plait à « appeler les jeunes à se faire enrôler massivement dans l’armée et à se tenir prêts à mourir pour leur pays.».

Le 22 janvier 2011 au stade champroux, Le Général Philippe Mangou, chef d’état-major n’a-t-il pas dit ceci à l’endroit de l’armée: «Nous préférons mourir en premier pour ce pays et quand le dernier tombera, prenez la relève» ? Cette armée a-t-elle finit de se battre pour le peuple ? Le dernier militaire est-il tombé pour que vous cherchiez de la chair à canon ?

N’avez-vous pas prévu dans votre gouvernement illégal, une armée formée pour protéger la république ? 

Votre comportement est la preuve que notre armée ne vous soutient plus dans votre projet surréaliste et de suicide collectif. Pourquoi est-ce que vous sollicitez l’aide de civils sans aucune formation de maniement des armes pour faire face à une révolution armée imminente ?  Blé Goudé, Notez que cela est un crime, et vous rend passible de poursuites judiciaires.

La société civile tenait à rappeler au camp Gbagbo au cas où il l’aurait oublié, que ce dernier  n’est plus le président légitime et légal de la République de Côte d’Ivoire : Ceci est le verdict, dit par la commission d’enquête demandé le 21 décembre 2010 par Laurent Gbagbo lui-même. Ce dernier avait affirmé devant le peuple qu’il se plierait aux décisions de cette enquête africaine si celle-ci était menée par des africains. Ce qui a été fait.

C’est pour quoi :

La Société Civile demande une fois de plus à Blé Goudé de comprendre qu’il n’est plus dans la légalité ni dans la légitimité. Elle lui demande également d’arrêter d’aggraver le sort de M. Laurent Gbagbo qui risque déjà la CPI, pour avoir conduit et soutenu depuis le 28 novembre 2010, la déstructuration de notre nation et les tueries de populations innocentes.

Trop c’est trop, le peuple a assez souffert. Arrêtez, arrêtez !

M. Blé Goudé, arrêtez de faire tuer nos enfants, sœurs, petits frères en les envoyant constamment vers l’armée et les milices! Par vos différentes prises de positions, vous avez fait couler trop de  sang et endeuiller un nombre important de familles dans ce pays.  Arrêtez et laissez les ivoiriens se réconcilier.

Arrêtez de vous enprendre à la mission des Nations Unies car vous seriez incapable d’assurer leur rôle! « Il suffit de juger votre action en tant que personnalité du gouvernement illégal de M. Gbagbo pour s’en rendre compte. » Vous êtes tous dans une logique suicidaire. Si vous voulez vous suicider, alors suicidez-vous seuls, et évitez d’entrainer nos parents dans votre projet digne d’analphabètes.

Vous parlez de souveraineté :

Laissez les ivoiriens regagner la paix et la réconciliation afin qu’ils se mettent au travail car il n’y a que le travail qui donne à l’être humain son indépendance et sa dignité.

Nous aurons la souveraineté dont vous et M. Gbagbo parlez tous les jours lorsque nous arrêterons de taper nos poitrines, et que nous nous concentrerons sur le travail ; et rien d’autre que le travail.

Exemple incontournable : La Chine a forcé le respect de ce monde et obtenu sa souveraineté par le travail, et non après avoir livré une guerre armée contre l’ONU comme vous le faites en Côte d’Ivoire avec Gbagbo. Blé Goudé, arrêtez d’égarer et d’abrutir notre peule.

En conséquence :

Considérant le comportement de M. Blé Goudé trop irresponsable et suicidaire pour l’avenir de notre pays, l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne condamne fermement et informe M.Blé Goudé qu’il sera tenu pour responsable des conséquence d’un tel appel, surtout s’il contribue à augmenter la mort de civils utilisés comme de la chair a canon. Si cela arrivait, l’ACSCI portera plainte contre lui devant la CPI (Cour Pénale Internationale).

Fait à paris le 21 mars 2011

Pour la présidence de l’ACSCI

Seth Koko

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Publié dans Notre devoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article