Soro négocie le désarmement avec les com’zones

Publié le par sethkokohongrie

Wattao-Bakayoko.jpglundi 8 mars 2010 - Par L'intelligent d'Abidjan

A Bouaké depuis le samedi 6 mars 2010, le Premier ministre Ivoirien, Guillaume Soro, entreprend des séances de travail avec les différents responsables militaires et politiques des Forces Nouvelles (FN). Au menu des discussions, dont les conclusions sont annoncées pour demain mardi 9 mars 2010, on note la situation politique nationale et les questions liées à la consolidation de la liste électorale, sans oublier celle cruciale du désarmement.

Après une première journée de travail, le samedi 6 mars 2010, avec le secrétaire général Guillaume Soro dont rien n’a filtré, les Forces nouvelles ont tenu hier dimanche à leur QG de Bouaké, une autre rencontre avec le Premier ministre. L’ordre du jour était le bilan des activités menées par le Secrétaire général des FN par rapport à la dernière crise sociopolitique que le pays a traversée ces derniers jours. Au cours des travaux, Guillaume Soro a largement expliqué le contexte, le déroulement, les conclusions et bien entendu les leçons à tirer de la longue crise que la Côte d’Ivoire a vécue, suite à la double dissolution du gouvernement et de la CEI. Selon le porte parole des FN, le ministre Sidiki Konaté, interrogé à la fin de ladite réunion, Guillaume Soro a annoncé les perspectives qui s’offraient aux FN. A savoir continuer de travailler pour la construction de la paix en Côte d’Ivoire. « Les Forces nouvelles doivent s’armer de courage, de détermination, de volonté pour ne point faillir dans l’application de l’Accord politique de Ouagadougou. Et pour donner le gage de cette nouvelle détermination, les Forces nouvelles sont en réunion autour de Guillaume Soro jusqu’au mardi, pour statuer sur les points à venir », a-t-il déclaré. Sur l’Accord politique de Ouagadougou, Sidiki Konaté a fait savoir « qu’il s’agit de la question de la réunification du pays, de la question des élections et, sans tabou, sans gène, sans précipitation, les Forces nouvelles aborderont ces questions comme elles ont abordé tous les défis qui ont eu à se mettre sur leur route, depuis la signature de l’Accord politique de Ouagadougou. Rendez-vous est donc pris pour le mardi (Ndlr : demain) afin de suivre les conclusions des réflexions que les Forces nouvelles feront autour de leur Secrétaire général concernant la suite du processus», a conclu le porte parole des FN, Sidiki Konaté. A l’heure où il est de plus en plus question du cinquantenaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, espérons que ces travaux entre le premier ministre Guillaume Soro et les différents responsables politiques et militaires des FN, aboutiront cette fois-ci sur des résolutions concrètes qui mèneront la Côte d’Ivoire vers une nation réunifiée, avec une seule armée et des élections apaisées, où les Ivoiriens choisiront librement leur président.
DY, envoyé spécial

Publié dans Désarmement RCI

Commenter cet article