ssia (centre-ouest) violence sur les Bété: le maire bastonné et emprisonné par des pro-Ouattara

Publié le par sethkokohongrie

Ado gbagboDécidément, les militants du Rdr en veulent à mort aux Bété d’Issia. Après avoir dit publiquement jeudi qu’ils ne veulent plus voir un Bété député, maire ou conseiller général à Issia et agi dans ce sens en perpétrant des casses à la mairie, ils ont remis le couvert samedi 8 octobre avec la plus grande barbarie. Pour mettre en pratique leur nouveau slogan, des militants du Rdr, selon de nombreux témoins, ont violemment fait irruption à la mairie de la ville pendant que le conseil municipal se réunissait. Ils ont battu et trainé dans les caniveaux l’adjoint au maire Jacques Menéhouan avant de le faire prisonnier. Ils ont, au passage, tout saccagé à la mairie. Au dire de nos informateurs, c’est l’Onuci qui a négocié sa libération. Les mêmes sources expliquent que ces militants du Rdr qui s’adonnent à ce type de banditisme et à cette haine viscérale sont manipulés par Aly Sylla, commissaire politique du Rdr. Ce dernier, précisent nos sources, voit mal qu’un Bété exerce comme un élu dans sa propre ville alors qu’au niveau national, c’est le président du Rdr qui est chef de l’Etat. Dans l’entendement de Aly Sylla, dit-on, il est inacceptable qu’un Bété issu d’un parti autre que le Rdr soit encore maire, président du Conseil général, ou député. A en croire, nos sources et vu les agissements barbares des militants du Rdr, tous les postes doivent immédiatement revenir au Rdr et aux Malinké. A Issia, l’on se demande si cette attitude des militants n’est pas dictée par la direction du RDR puisqu’elle ne semble pas gênée par ce comportement d’un autre âge.
Des sources bien informées indiquent que les gendarmes, les policiers et même le préfet qui représente le chef de l’Etat sont devenus à Issia des subalternes des militants du Rdr et du commandant des Frci de la ville. N’ayant aucun moyen d’intervention, les gendarmes et les policiers restent impuissants devant les actes de terrorisme et de haine maladive des militants du Rdr contre les autochtones Bété. On le voit, avec Alassane Dramane Ouattara, les militants du Rdr accueillis sur les terres des Bété oeuvrent activement à la disparition de ces autochtones. C’est un acte tribaliste et rétrograde qui devrait être condamné avec la plus grande énergie par tous les fils de ce pays, à commencer par le RDR lui-même dont certains responsables appellent à la réconciliation ( ?).

Source:Notre Voie  Benjamin Koré

ACSCI TV

 


 

 

 

Publié dans News Abidjan

Commenter cet article