Taxis-compteurs / Après des discussions avec l’Etat: Les Wôrô-wôrô banalisés réprimés à partir de juin 2012

Publié le par sethkokohongrie

Adama Coulibaly, président par intérim du GPTC (groupement des professionnels de taxis-compteurs) a animé un point de presse dans les locaux de sa structure, située à Treichville, le mardi 8 mai 2012. Lors du point de presse il a déclaré ce qui suit: «le GPTC suspend son mot d’ordre de grève et demande à tous ses adhérents de reprendre le travail dès demain (Ndlr : aujourd’hui) mercredi 9 mai 2012 ». Le 1er mai 2012, le GPTC avait annoncé pour le 9 mai, une grève de contestation contre le paiement de 20 500 FCFA représentant l’ITS (impôts sur les traitements et salaires) et la patente qui passe de 120 580 FCFA à 141 080 FCFA, à la date butoir du 30 avril 2012 sous peine de mise en fourrière pour les contrevenants.

Aux dires d’Adama Coulibaly, depuis le préavis de grève, des discussions ont été entamées avec la DGI (direction générale des impôts) et le ministère des transports, ce qui a permis d’obtenir le report de la date butoir du 30 avril au 30 juin 2012, le temps pour chaque partie de mener la réflexion devant aboutir à une solution consensuelle définitive. La suspension de la pénalité sur la patente 2012 fait partie du résultat du dialogue entre transporteurs-Etat. Aussi, l’Etat s’est engagé à mettre sur pied un comité en vue de la répression dès le mois de juin 2012 des Wôrô-wôrô banalisés (ndlr : véhicules particuliers assurant le transport intercommunal). Le ministre des transports a pris l’engagement ferme de trouver une solution face aux revendications du Groupement. Ce sont ces acquis qui ont conduit Adama Coulibaly à suspendre la grève. Toutefois, il appelle à la vigilance et compte sur les assurances des autorités à respecter leurs engagements et se réserve le droit de réagir si la situation l’exige.
FO

L'intelligent d'Abidjan

Publié dans News Abidjan

Commenter cet article