Transport / Simone Gbagbo (première Dame) : “Il n`y a plus de route en Côte d`Ivoire”

Publié le par sethkokohongrie

FPI simone gbagboLe colloque international de la Société de transport abidjanais (Sotra) initié dans le cadre de son cinquantenaire (1960-2010), sur le thème "50 ans de la Sotra : Bilan et perspectives", a ouvert ses portes, hier, à Cocody-Riviera, en présence de la Première Dame, du ministre d`Etat, ministre du Plan et du développement, Bohoun Bouabré, du ministre des Transports, Albert Flindé et de nombreuses autres personnalités. Mme Simone Gbagbo a salué cette initiative, sans omettre d`encourager la Direction générale tenue par Philippe Attey et les travailleurs pour leurs efforts. Elle s`est félicitée du travail effectué par la société publique malgré les difficultés et la réduction des ressources avec la gratuité du transport des Forces de défense et de sécurité (Fds) et les possibilités offertes aux élèves et fonctionnaires. Reconnaissant que l`Etat est mauvais payeur, elle a salué les efforts du Dg et de son équipe. A l`occasion, elle a déploré la réalité routière du pays (Abidjan et à l`intérieur). "Il n` ya plus de route en Côte d`Ivoire. Il n`y a plus de route à aller à Mama…" Elle a cité plusieurs autres endroits du pays où la route est dans un état piteux. Le président du colloque, Bohoun Bouabré, a affirmé que la Sotra doit fournir un service public de qualité avec des ressources appropriées et en supportant la concurrence. Cela aussi par le renforcement de son matériel roulant. Aux agents, il a demandé d`aimer moins les jours fériés. Qui peuvent constituer un handicap pour l`entreprise. Le ministre des Transports, Albert Flindé, s`est réjoui de l`opportunité qu`offre la Sotra dans le cadre de son cinquantenaire pour mener des réflexions sur l`avenir du transport urbain abidjanais. Aussi, de son avis, "…Les entraves à la circulation routière pour cause d`incivisme méritent de prendre fin. Il a relevé que la crise n`a pas épargné le secteur des transports dont le transport abidjanais. La Sotra ayant payé un lourd tribut. Il n`a pas omis l`ambition du gouvernement ivoirien, celui de moderniser le transport urbain et lui permettre de jouer pleinement son rôle. Philippe Attey a, avant ces personnalités, notifié que ces assises visent un véritable retour sur le parcours du transport public en Afrique subsaharienne et penser le futur. Des travaux sortiront donc des propositions et recommandations pour aider la Sotra à offrir aux Abidjanais, le meilleur service. Le Colloque s`achève demain.

P.Taudjau

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Commenter cet article