Une ivoirienne violée sous le régime Gbagbo appelle à la réconciliation

Publié le par sethkokohongrie

christelle-kouassi-violee.jpgL'ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) donne la parole le 5 avril 2011 à une femme violée par des militaires de Gbagbo. Cette dernière demande aux ivoiriens de lutter afin que cela ne se reproduise plus en Côte d'Ivoire, et que les ivoiriens se pardonnent pour l'avancement de notre patrie.

Nous, en tant défenseurs des droits de la société civile ivoirienne avons l'obligation et le devoir de faire entendre la voix de cette femme qui malgré ses humiliations et douleurs prône la tolérance et le pardon pour une Côte d'Ivoire unie, une et indivisible.

Nous souhaitons que cette vidéo qui sort " dans un contexte particulier" de la situation politique ivoirienne, ne vous inspire pas de haine ni de sentiment de représailles mais plutôt vous enseigne que l'on peut être meurtri, blessé dans sa chair et pardonner pour permettre aux autres de vivre en paix. "Paix et Réconciliation sont les maîtres mots de cette vidéo"

Fraternellement,

Le service de communication de l'ACSCI

  Christelle Kouassi: son témoignage en vidéo

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Publié dans Notre devoir

Commenter cet article