CI: Affrontement à Abobo: Des pro-Ib se tirent dessus

Publié le par sethkokohongrie

Des affrontements à l’arme ont éclaté entre éléments du commando invisible ce jeudi, selon des habitants d’Abobo. Les raisons de ces combats entre pro Ibrahim Coulibaly (IB) restent cependant inconnues.

Qui pouvait croire que les membres du commando invisible proche de Ibrahim Coulibaly (Ib) règleraient leurs différents avec des armes ? C’est ce qui se serait malheureusement produit ce jeudi à Abobo où certains éléments se seraient tirés dessus. Il y aurait eu plus de peur que de mal puisqu’aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, selon nos sources.

Alors que le mystère plane encore sur les raisons des affrontements de ce jour, des témoins affirment cependant qu’une tentative d’assassinat de Ib serait à l’origine de ces échauffourées.

A en croire d’autres sources, cette situation aurait créé la panique au sein de la population qui craint une reprise des combats dans la commune. Les hommes de Ib ne seraient pas les seuls à régler leurs différents avec les armes.

Des informations en notre possession révèlent que des incidents seraient survenus ce mercredi à San-Pedro où des éléments de Watao et ceux de Jaki se seraient affrontés à l’arme, causant ainsi la mort d’une vingtaine de combattants dans les deux camps. Un habitant de cette ville joint au téléphone par koaci.com affirme que le contrôle du port serait à l’origine de ces affrontements meurtriers de ce mercredi.

L’information a été confirmée par un combattant proche de Jaki qui s’est confié à koaci.com gardant toutefois l’anonymat. «Watao veut avoir une main mise sur le port de San-Pedro après celui d’Abidjan. Il a demandé à ses hommes de prendre position au port alors qu’il est sous notre contrôle. Nous n’avons pas apprécié son acte voilà pourquoi, nous nous sommes affrontés. Malheureusement, nous déplorons des morts de part et d’autres. Pour l’heure nos éléments détiennent toujours le port de San-Pedro,» a expliqué ce combattant qui souhaite que la hiérarchie des Forces républicaines de Côte d’Ivoire règle cette affaire le plus rapidement possible. 
         source/ KOACI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article